Dans le cadre de la stratégie foncière en faveur des zones humides des bassins Aume-Couture, Auge et Bief, mise en œuvre par le SMABACAB depuis 2019 (voir page Préservation, restauration et gestion des zones humides), des acquisitions de parcelles ont été finalisées en 2022 et 2023.

  • Périmètre d’animation foncière prioritaire « La Gibauderie » (Longré, Saint-Fraigne, Brettes)

« La Gibauderie » est un secteur stratégique pour la continuité des actions de préservation/restauration des milieux aquatiques puisqu’il est situé entre deux sites d’intervention du CEN Nouvelle Aquitaine, en continuité avec l’Espace Naturel Sensible des Marais de Saint-Fraigne et en amont du captage d’eau potable de la source de Moulin Neuf. Le site reçoit l’expansion des eaux de crues de l’Aume, qui le traverse. Cependant, cette fonction reste limitée par le recalibrage de l’Aume et l’occupation du sol céréalière. La maîtrise d’usage de ce périmètre est primordiale afin qu’il retrouve ses propriétés naturelles de rétention des eaux de crues favorisant l’équilibre hydrologique et écologique de l’Aume.

Suite aux premières acquisitions de 2019 sur ce périmètre, le syndicat est devenu propriétaire de 1,2 hectare de plus par achat direct et échange de parcelles.

En 2022, les exploitants de ce secteur ont été rencontrés afin de leur proposer des échanges fonciers grâce à une réserve foncière de plus de 8 hectares. Grâce à cette démarche, ce sont 5,5 hectares de zones humides supplémentaires qui sont en cours d’acquisition ou d’échange sur ce périmètre.

  • Périmètre d’animation foncière prioritaire « Le ruisseau du Bouchet » (Lupsault)

Le ruisseau du Bouchet est un petit affluent en rive droite de la Couture. Une partie de ce secteur présente déjà une gestion par pâturage/fauche compatible avec l’humidité du sol. L’objectif est de préserver ce type de gestion et de l’étendre pour améliorer la fonction d’expansion des eaux de crues de ce site par des travaux sur la morphologie du cours d’eau, qui a été particulièrement canalisé sur l’aval.

En 2022, le SMABACAB a finalisé l’acquisition de 1,2 hectare de jachères. Ces parcelles sont aujourd’hui valorisées par un éleveur local, qui y fait pâturer ces bovins, via un bail rural à clauses environnementales.

  • Talweg humide de Theil-Rabier

Le SMABACAB est également devenu propriétaire de 2 hectares de talweg humide en amont du ruisseau des Fontaines de Frédière, affluent de l’Aume. Ces parcelles, non cultivées depuis 2020, reçoivent des écoulements provenant des coteaux, ce qui leur confère un caractère humide. L’objectif de l’acquisition est de préserver une gestion compatible avec ce milieu humide. La gestion de ce site est donc confiée à un éleveur local pour effectuer de la récolte de foin.

  • Boisement de Bourbonnaud (Saint-Fraigne)

Des échanges fonciers ont permis au syndicat d’acquérir et de préserver, sur le long terme, un jeune boisement humide de près de 2 hectares qui participe à la régulation des débits de l’Aume (rétention des eaux de crue, soutien d’étiage) et favorise l’infiltration et l’épuration de l’eau. Ce boisement est actuellement laissé en libre évolution, mais il est possible d’y effectuer de la coupe de bois avec un cahier des charges environnementales (rotation dans les coupes, pas de coupe rase, …).

  • Montigné et Les Martinière à Val-d’Auge

Le SMABACAB est en train d’acquérir deux parcelles de grandes cultures, totalisant 3 hectares sur la commune de Val-D’Auge.

La première parcelle se trouve à proximité des sources du ruisseau du Cou de la Vache, affluent du Sauvage (amont de l’Auge), faisant l’objet d’un Périmètre d’Animation Foncière Prioritaire du SMABACAB. Cette parcelle présente donc un réel intérêt pour l’enjeu de préservation des têtes de bassin versant et de qualité de la ressource en eau provenant des sources.

Quant à la seconde parcelle, localisée dans le lit majeur du ruisseau des Martinières, autre affluent du Sauvage, ses caractéristiques pédologiques révèlent son caractère humide. L’objectif de son acquisition est de restaurer ses fonctionnalités hydrologiques (zones d’expansion des eaux de crues, recharge des nappes souterraines, …) et écologiques (support de biodiversité, expansion d’habitats humides, …) en y réorientant sa gestion agricole vers des pratiques extensives compatibles avec les milieux humides et saisonnièrement inondés.

La gestion des parcelles sera réalisée par pâturage ovin via un bail rural à clauses environnementales.

Les parcelles acquises seront aménagées grâce à des plantations de haies afin d’étoffer le maillage bocager du lit majeur des cours d’eau et d’améliorer leur fonctionnement hydrologique.

Le SMABACAB a désormais 22,6 hectares de maîtrise foncière sur les zones humides de fond de vallée des bassins Aume-Couture, Auge et Bief. A noter que ces parcelles seront toutes valorisées par une gestion agricole compatible avec les milieux humides, comme la production de fourrage par exemple, afin d’y maintenir l’activité humaine ainsi qu’une diversité d’habitats sur ce secteur.