Bilan de l'etiage 2020

Comme chaque année, le SMABACAB met en place un relevé des écoulements sur les cours d’eau de son territoire. En 2020, les milieux aquatiques ont particulièrement souffert, ce qui s’est traduit par plusieurs dizaines de kilomètres asséchés.

Lors de ces relevés, Une prise de photo a lieu et une évaluation rapide de l’état du cours d’eau est effectuée.

Les résultats sont compilés dans un dossier synthétique et partagés avec l’ensemble des partenaires du SMABACAB.

Enfin, ils sont compilés sur une base de données nationale de relevés des écoulements, rendus consultables par le grand public https://jeparticipe.enquetedeau.eaufrance.fr/

Les données restent disponibles au SMABACAB, et peuvent être partagées sur demande auprès du technicien rivières : Julien BLANCANT.


Une nouvelle video d'information

Le syndicat départemental Charente-eaux a produit une vidéo permettant d’expliquer en détail la compétence GEMAPI*, son contenu et son organisation au sein du département de la Charente.

Ce travail est le fruit d’une collaboration entre les différents syndicats de gestion des milieux aquatiques charentais, piloté par Charente eaux. Le support obtenu permet de vulgariser l’action des structures porteuses de la GEMAPI, notamment au niveau administratif mais aussi concernant le rôle de chacun, élus, agents…

Vous retrouverez cette vidéo animée via le lien suivant https://youtu.be/kBVWid5wrlg, ou sur notre site dans la rubrique Accueil / Le syndicat / La compétence GEMAPI.

Bon visionnage !

*GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations


La vidange de l'etang des Gours.

Lundi 19 octobre, les services du SMABACAB ont été associés à une opération de vidange de l’étang des Gours, en vue de l’amélioration de la qualité de son eau de baignade. Depuis quelques années, la prolifération de cyanobactéries pose problème en dépassant les seuils imposés par la loi. Les raisons de ce problème sont multiples ; ces bactéries affectionnent notamment les eaux douces, calmes, et riches en nutriments. Ces conditions étant réunies et exacerbées par l’activité humaine, il est donc logique d’être confronté à ce problème.

Afin de freiner le phénomène, la communauté des communes Coeur de Charente, propriétaire de l’étang, a décidé de procéder à une vidange partielle pour provoquer un renouvellement conséquent de l’eau.

L’eau de l’étang évacuée a été stockée dans une réserve de substitution située à proximité, pour éviter tout gaspillage inutile mais aussi pour ne pas relarguer une eau initialement dormante dans un cours d’eau.

L’opération a été accompagnée d’un pisciculteur professionnel, afin d’éviter de ne perdre trop de poissons et d’envisager un transfert d’individus en cas de constat de surpopulation.

Le SMABACAB a participé à l’opération en mettant à disposition 3 agents et une embarcation, facilitant ainsi la logistique lors de la journée.

 


Suivi pluviometrique

Depuis le 8 octobre, le SMABACAB s’est équipé d’un pluviomètre connecté, positionné en amont du bassin Aume-Couture, sur la commune de Loubillé.

Ceci permettra à l’avenir de connaître en temps réel les précipitations en amont du bassin versant, afin de mieux anticiper les crues sur l’aval, en particulier en période hivernale.

Cet investissement nous est apparu comme nécessaire au vu des disparités de cumuls de pluies entre l’amont et l’aval du bassin.

A l’avenir, le SMABACAB réfléchira à la mise en place d’un suivi de hauteurs d’eau connecté sur l’Aume et la Couture, en amont du bassin versant, afin de continuer à améliorer la capacité à anticiper en période de crues.


La projection du film "Tout est possible"

Mardi 29 septembre avait lieu la projection du film « Tout est possible », de John CHESTER. Suivi d’une conférence animée par le CIVAM du Ruffécois et l’association Terre de liens, la soirée a regroupé près de 60 personnes, dans des conditions de distanciation sociale.

Le film retraçait le parcours difficile de fermiers s’installant sur des terres épuisées par la monoculture intensive, et souhaitant créer une ferme de 80 hectares en harmonie avec la nature. Ont notamment été abordés, des sujets comme l’utilité des couverts végétaux, l’association de la culture et de l’élevage, l’importance des auxiliaires etc…

Lors de la conférence qui aura suivi, auront été évoquées l’importance du foncier pour l’installation de projets ; l’utilité des couverts végétaux dans leur association avec les cultures et l’importance de penser un système agricole de façon globale et non pas que sur l’aspect de production. L’importance de l’irrigation a aussi été évoquée, tout en précisant qu’elle doit être réfléchie et adaptée à la ressource.

La présence de l’association Terre de liens, du CIVAM du ruffécois, du SIAEP Nord-Ouest Charente et du SMABACAB avait donc du sens, tant ces thématiques rejoignent les compétences et actions de chacun.

Nous avons eu le plaisir d’écouter différentes interventions, notamment d’exploitants bio, de céréaliers en agriculture de conservation des sols, d’anciens éleveurs, de maraichers ou de simples citoyens.

La soirée s’est achevée dans le partage d’un verre de l’amitié dans le respect des distanciations sociales et des gestes barrières.

Le SMABACAB poursuivra son association avec le SIAEP Nord-Ouest Charente dans l’organisation de ce genre d’évènement « projection-débat », sur des thématiques associant l’agriculture avec l’intérêt commun de la ressource en eau et des milieux naturels.


La ressource en eau et notre environnement, presents a la fete de la confiture de Saint-Fraigne

Tous les ans a lieu à Saint-Fraigne la fête de la confiture, l’occasion pour le grand public de se retrouver sous le signe de la gourmandise. Le SIAEP Nord-Ouest Charente, le SMABACAB et de nombreux partenaires s’associeront cette année à l’événement pour apporter une sensibilisation particulière à la ressource en eau et aux milieux aquatiques. Diverses animations listées dans le programme ci-dessous seront proposées autour de l’environnement lors de ce week-end. En espérant vous y trouver nombreux, dans le respect des conditions sanitaires évidemment.


Le SMABACAB installe son assemblee.

Lundi 17 août 2020, le SMABACAB se réunissait à la maison de l’eau de Saint-Fraigne pour installer son assemblée délibérante : le comité syndical. En extérieur et dans le respect des consignes sanitaires, les 5 communautés de communes (Cœur de Charente, Mellois en Poitou, Val de Charente, Rouillacais et Vals de Saintonge) étaient représentées par 36 élus sur 42 titulaires. Plus de la moitié de l’assemblée est renouvelée dans ce nouveau mandat, « une chance pour notre syndicat, qui a besoin d’un mélange d’expérience mais aussi de vision nouvelle sur les milieux aquatiques » se réjouissait Franck BONNET, Président en exercice et candidat à sa succession.

Photo Yohan BONNET

Lors de l’élection du Président, Franck BONNET a récolté 33 voies sur 36 votants et l’assemblée a décidé de réduire à 4 le nombre de vice-Présidents au lieu de 5 auparavant. Il est d’ores et déjà possible de consulter la nouvelle assemblée sur notre site internet.

Lors de cette soirée, les différentes commissions statutaires ont été constituées et le syndicat a désigné les délégués qui siègeront aux différentes structures auxquelles le SMABACAB adhère.

Photo Yohan BONNET

Afin de donner les 1ères informations aux nouveaux élus sur la structure, une présentation du SMABACAB a été réalisée ; cette dernière a permis de rappeler que le syndicat emploie 7 personnes réparties entre des missions de direction, d’ingénierie et de conduite de travaux ; l’accent fut aussi mis sur le contexte du territoire de gestion, très porté vers le déficit en zones humides et l’évacuation de l’eau, pouvant entraîner comme en ce moment d’importants assèchements, ou en hiver des inondations sur certaines zones sensibles comme la commune d’Aigre.

La soirée s’est achevée par un moment convivial permettant d’échanger et de faire plus ample connaissance entre élus et personnel de la structure.

Photo Yohan BONNET


Revalorisation de zones humides par gestion environnementale

Le SMABACAB met en place une animation foncière sur différentes zones humides identifiées comme étant importantes pour la ressource en eau.

L’acquisition foncière est l’outil le plus performant pour pérenniser la gestion et les pratiques agricoles sur le long terme. L’objectif du SMABACAB est d’acquérir des parcelles ou portions de parcelles en zones humides difficiles à cultiver. Ces dernières seront immédiatement reproposées en fermage aux acteurs locaux (agriculteurs ou particuliers), en respectant certaines clauses environnementales. L’objectif est d’y installer une agriculture compatible à la présence d’eau prolongée sur ces terrains.

C’est dans ce cadre que le Syndicat est devenu propriétaire de 1,19 ha à proximité du lieu-dit de Marie sur la commune de Saint-Fraigne. Un appel à candidature a été diffusé à partir de fin mars. Une candidature a été retenue pour la signature d’un Bail Rural à Clauses Environnementales. Le nouveau fermier développera une agriculture compatible avec le caractère humide du secteur en accord avec le cahier des charges.

Le SMABACAB continue sa démarche d’acquisition foncière dans des périmètres prioritaires et continuera à diffuser des appels à candidature en fonction des futures acquisitions. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations complémentaires.


La zone humide de Saint-Fraigne

Le site de la zone-humide de Saint-Fraigne se situe au coeur du territoire d’action du SMABACAB, sur le bassin versant de l’Aume.

Jusqu’au milieu du XXème siècle, la vallée de l’Aume était constituée essentiellement de marécages et de zones tourbeuses très régulièrement inondés par les débordements. La tourbe constituant le sous-sol a d’ailleurs été extraite à partir de fosses en plusieurs secteurs de la vallée. Les zones de marais étaient généralement utilisées comme pacages ou prairies de fauche, dans un contexte d’agriculture dominée par l’élevage.

Depuis la seconde guerre mondiale, les changements agricoles ont profondément modifié l’occupation du sol ; les prairies humides ont été remplacées par des grandes cultures à dominante céréalières favorisées par l’évolution de l’agriculture, intégrant amendements chimiques, mécanisation, remembrements, aménagements hydrauliques… Ce passé a eu des conséquences fortes sur les milieux naturels et plus précisément aquatiques : dégradation de la qualité de l’eau, assèchement du lit de la rivière, appauvrissement des écosystèmes…

Le site de la zone humide de Saint-Fraigne n’a pas été épargné par cette évolution. Secteur naturellement humide, il a été assaini et mis en culture après 1950 (maïs non irrigué principalement).

En 1996, face au constat alarmant de manque d’eau sur le territoire, le syndicat de rivière de l’époque (SIAHBAC) a piloté une action de concertation visant à restaurer une zone humide. Le site de Saint-Fraigne a été retenu, et les exploitants locaux ont mis en place des actions visant à réorienter l’agriculture pratiquée sur le site. Ainsi, la culture du maïs a été remplacée par des prairies de fauche, de pâturage, des jachères ou même des boisements.

Sur cette dynamique, le CEN Nouvelle-Aquitaine (auparavant CREN Poitou-Charente) s’est joint au projet, de sorte à piloter l’action foncière (achats, échanges, fermages…). Aujourd’hui propriétaire de près de 25 ha de terres sur le site, le CEN mène une gestion de mosaïque, de sorte à favoriser la biodiversité. Des études et inventaires sont aussi menés afin de mesurer l’évolution du milieu.

Impact de la restauration de la zone humide de Saint-Fraigne

De son côté, le SMABACAB gère l’inondation de la zone humide par une gestion d’ouvrage sur le cours d’eau. Tout en garantissant la franchissabilité piscicole, il s’attache à ce que la zone soit inondée fréquemment et de façon prolongée. L’intérêt de la démarche est de jouer un rôle tampon lors des crues, de permettre la recharge des nappes, de favoriser l’auto-épuration de l’eau et enfin de valoriser les écosystèmes associés aux milieux humides.

Débordement provoqué sur la zone humide de Saint-Fraigne

Enfin, le SMABACAB et le CEN organisent régulièrement des animations sur ce site accessible toute l’année, afin de découvrir les milieux aquatiques et leurs particularités. Les zones humides ont un rôle essentiel dans l’équilibre des milieux aquatiques, le SMABACAB s’attache aujourd’hui à favoriser ces milieux en mettant en place une gestion à l’échelle de son territoire d’action.


Balade dans les marais de Saint-Fraigne

A l’occasion de la journée mondiale des zones humides et dans le cadre de l’évènement « le printemps de l’environnement », le SMABACAB proposait de découvrir les différentes facettes des milieux aquatiques lors d’une balade ouverte au grand public.

En effet, samedi 29 février, une trentaine de participants ont bravé la météo pour découvrir les zones humides qui entourent le bourg de Saint-Fraigne sur le bassin Aume-Couture. Ce fut l’occasion de découvrir la faune et la flore de ces milieux, ainsi que leur historique et leur fonctionnement. Lors d’une marche d’environ 5km, Chloé GISLOT et Julien BLANCANT, techniciens au SMABACAB, ont pu partager leur expérience et différentes notions pour animer l’événement. Leurs interventions se sont surtout déroulées autour de pupitres pédagogiques jalonnant le parcours, et lors de la projection du clip « Zones humides, zones utiles » venant clôturer la journée.

Les participants ont eu le plaisir de partager un goûter offert par le SMABACAB, qui permit de poursuivre les échanges de la journée.

Le programme du printemps de l’environnement de Saint-Fraigne se poursuivra le mardi 24 mars par la projection du film « Tout est possible » organisée par le SMABACAB et le SIAEP NOC (Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable Nord-Ouest Charente).

Vous trouverez ci-dessous la bande annonce

Bande annonce Tout est possible

Cette soirée sera suivie d’un débat animé par le CIVAM du Ruffécois, et se terminera par un moment convivial offert par le SMABACAB et le SIAEP Nord-Ouest Charente.